WESTWORLD : LA CRITIQUE DU PILOTE
Image / Mise en scène9
Scénario10
Acteurs / Personnages 9
Bande-son10
Rythme9
Émotion / Empathie 8
Les plus
  • Une esthétique sublime
  • Des acteurs parfaits
  • Un scénario complexe et original
9.2Note Finale

UNE SÉRIE COMPLEXE ET ENVOÛTANTE

westworld-affiche-série-western-nolan-2016

© HBO

Le parc d’attractions Westworld a fini par ouvrir les portes de ce qui était sûrement l’une des séries les plus attendues de cette rentrée ! Un premier épisode diffusé sur HBO qui nous fait découvrir un univers complexe et passionnant !

Le synopsis

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

Adaptation du film éponyme (1973) de Michael Crichton avec Yul Brynner et James Brolin.

UN PARC D’ATTRACTIONS VIOLENT

Westworld est un parc d’attractions futuriste dans lequel des robots recréent un monde western et rejouent les mêmes scènes à l’infini. Pourtant, un bug va enrayer la machine (ou plutôt les machines) et faire prendre conscience à certains d’entre eux le monde dans lequel ils vivent. Diffusée également sur OCS city en France, la nouvelle série de Jonathan Nolan nous offre une véritable plongée au coeur de ce parc dans lequel les touristes viennent exercer tous leurs vils instincts : ils violent, tuent et profiter de l’irréalité de ce monde pour mal se comporter.

critique-westworld-série-hbo-western-science-fiction-2016-rodrigo-santoro-anthony-hopkins

© HBO

Mais ce ne sont pas les visiteurs qui sont au coeur de l’intrigue mais bien ceux qui sont appelés les « hôtes » et qui sont en fait les robots aux allures très humaines. Tous ces robots sont l’âme de ce parc et permettent de le rendre vivant. Leurs journées sont presque toujours les mêmes si ce n’est pour une légère dose d’improvisation que leurs créateurs leur accordent. La nouvelle mise à jour met à mal tout l’équilibre du parc et de ses robots et le père de Dolores incarnée par Evan Rachel Woods va accélérer le processus en comprenant ce qui se trame dans le parc et en le communiquant à sa fille.

UN CASTING PUISSANT

Cet épisode pilote qui nous est livré par Nolan et J.J Abrams est proche de la perfection à tout niveau. La mise en scène, les décors et les costumes sont sublimes et permettent une immersion totale. L’intrigue est originale, complexe et surprenante. La bande-son est parfaitement adaptée et le générique a été concocté par Ramin Djawadi qui avait signé la musique de Game Of Thrones ! Les bases sont très vite posées et on ne se lasse pas malgré la longueur de l’épisode qui est de près d’1h10. La série nous embarque dans son ambition et réussit parfaitement son entrée en matière et malgré la grosse attente qui l’entourait, elle ne nous déçoit pas. Malgré les thèmes souvent complexes qu’elle aborde dont celui de l’intelligence artificielle, elle ne se montre jamais trop prétentieuse.

Le casting est quant à lui sublime puisqu’on y retrouve des grands noms à commencer par celui d’Evan Rachel Woods, très convaincante ou encore de Rodrigo Santoro. Ed Harris et également Anthony Hopkins complètent le casting d’une série qui a le casting qu’elle mérité !

Le trailer

JE ZAPPE OU JE MATE ? JE MATE !

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez nos 23 abonnés.

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Edgar La Gâchette

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.