C’EST LA JOIE QUI DOMINE !

vice-versa-affiche-film-pixar-disney-2015

© The Walt Disney Company France

Annoncé comme l’un des événements de l’année, le nouveau Disney-Pixar avait été présenté hors-compétition au dernier Festival de Cannes. Très attendu donc, que pouvait-on attendre de cette nouvelle collaboration entre Disney et Pixar ?

Le synopsis

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

VOYAGE DANS LA TÊTE DE RILEY

Les studios Disney sont parvenus en très peu de temps à redresser la barre notamment grâce à la modernité qu’ont su leur insuffler les studios Pixar. Après Les Mondes de Ralph ou encore La Reine des Neiges, ce Vice-Versa a vraiment de quoi faire peur aux autres studios d’animation dans la guerre qu’ils se livrent depuis des années déjà. Comme ses prédécesseurs, il parvient habilement à plaire aux jeunes comme aux moins jeunes et joue avec humour sur une histoire ludique et intéressante.

003944.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© The Walt Disney Company France

On nous offre donc ici la possibilité de voyager dans la tête de la jeune Riley (11 ans) et de ses parents. Elle voit sa vie chamboulée lorsque sa famille est obligée de déménager à cause du travail de son père. Elle quitte ainsi le Midwest et débarque à San Francisco sans trop de repères. Dans son cerveau, cinq émotions se disputent la domination chez Riley : Joie, Colère, Tristesse, Dégoût et Peur. Suite à ce déménagement inattendu, tout un tas de péripéties vont mettre à mal le moral de la jeune fille et Joie va se retrouver reléguée en arrière-plan. Si le pitch de départ m’inquiétait un peu et que j’avais beaucoup de mal à voir où tout cela allait nous mener, il est clair que le résultat est enthousiasmant et totalement réussi.

vice-versa-critique-disney-pixar-joie-riley

© The Walt Disney Company France

UN FILM PÉDAGOGIQUE

Le film est hyper pédagogique et ludique et permet aux petits d’appréhender les différentes émotions qui constituent notre personnalité. Surtout, on aborde le passage difficile de l’enfance à l’adolescence avec toutes les complications que cela peut engendrer. Les personnages sont hauts en couleur et particulièrement réussis. Ce que je peux regretter, c’est la longueur qui a marqué le film lorsque Joie et Tristesse sont entraînées dans une pérégrination qui devient usante à la longue. Dommage aussi que le personnage de Joie soit parfois un peu agaçant. Le personnage de Tristesse est tout au contraire très réussi et apporte une touche d’humour non négligeable. L’humour est d’ailleurs très présent tout au long du film et offre de vrais moments de rire.

447756.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© The Walt Disney Company France

Le film est réalisé par Pete Docter, le réalisateur à qui l’on doit l’excellent Là-Haut, mais aussi Wall-E ou encore Toy Story. Les images sont quant à elles très colorées et dynamiques. L’histoire nous entraîne à travers les méandres de la Pensée abstraite ou encore en plein coeur du Pays de l’imagination.

Le casting des voix françaises est vraiment réussi. Là où les célébrités offrent parfois des prestations contestables, Charlotte Le Bon, Marilou Berry, Gilles Lellouche, Mélanie Laurent et Pierre Niney offrent une prestation très convaincante.

176575.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© The Walt Disney Company France

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

VICE-VERSA : LA CRITIQUE
L'humour est intelligent et l'émotion est pure pour ce nouveau Disney-Pixar ! Les parents se retrouveront dans ce regard tendre sur le passage de l'enfance à l'adolescence et toutes les émotions qu'il engendre. Une prise de risque surtout de la part de Disney qui nous offre un film d'animation dont on avait franchement peur de voir le résultat. Pete Docter prouve encore une fois ici qu'il est l'un des maîtres de l'art de l'animation.
Image9
Scénario9
Personnages8
Rythme7
Humour 9
Les plus
  • Un film coloré et dynamique
  • Pédagogique et ludique
8.4Note Finale

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.