UN FILM DE BRAQUAGE CORRECT MAIS DÉCEVANT

triple-9-affiche-film-braquage-2016-casey-affleck-chiwetel-ejiofor-norman-reedus

© Mars Distribution

Triple 9 est un film de braquage qui prétend être le meilleur du genre depuis Heat. Avec un casting de choix, et un prologue musclé, le film avait de sérieux arguments à faire valoir. Mais, l’action ne fait pas pas tout …

Le synopsis

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Ex-agent des Forces Spéciales, Michael Atwood et son équipe de flics corrompus attaquent une banque en plein jour. Alors qu’il enquête sur ce hold-up spectaculaire, l’inspecteur Jeffrey Allen ignore encore que son propre neveu Chris, policier intègre, est désormais le coéquipier de l’un des malfrats. À la tête de la mafia russo-israélienne, la redoutable Irina Vlaslov ordonne à l’équipe d’effectuer un dernier braquage extrêmement risqué. Michael ne voit qu’une seule issue : détourner l’attention de l’ensemble des forces de police en déclenchant un code « 999 » – signifiant « Un policier est à terre ». Mais rien ne se passe comme prévu…

UN PROLOGUE PROMETTEUR

John Hillcoat nous offre un nouveau film avec un prologue explosif qui ne fait pas de détail et nous permet d’entrer de plein-pied dans ce film qui ne manque pas d’action. Le premier braquage qui sert d’introduction est intense et plein de tension. Dix premières minutes pleines de promesse qui nous laissent augurer d’une suite qu’on espère tout aussi réjouissante. Une fois qu’on a passé ce premier braquage mené de main de maître, le film nous permet ensuite de faire connaissance avec les hommes qui composent la fameuse équipe de braqueurs. On comprend alors très vite que parmi eux se trouvent des flics ripoux. Leurs missions sont commanditées par une mafia russe-juive à la tête de laquelle se trouve la très froide et cruelle Kate Winslet.

triple-9-critique-film-2016-kate-winslet

© Mars Distribution

Si la campagne de communication autour du film le présente comme « le meilleur film de braquage depuis Heat », il n’en atteint jamais véritablement le niveau. Malheureusement, si les scènes d’action sont vraiment réussies, il manque un élément-clé pour que le film passe la vitesse supérieure : l’empathie. Le côté caricatural des personnages ne nous permet pas d’éprouver beaucoup d’attachement envers eux et on attend juste qu’ils se détruisent les uns les autres jusqu’à extinction totale du groupe … Alors que le début du film nous laissait imaginer un film vraiment original, il devient très vite banal et rien de plus qu’un bon film d’action.

UNE SUITE DÉCEVANTE

Le scénario est trop convenu et ne prend pas assez de risques. Alors que le fameux code du « 999 » nous laissait imaginer une montée en pression progressive, on est finalement déçus par la tournure des événements. L’idée de départ était pourtant bonne mais la réalisation qui en est faite laisse clairement à désirer. Tout n’est pour autant pas aussi négatif, puisque les scènes d’action sont vraiment réussies, plutôt bien filmées et assez immersives pour nous captiver.

chiwetel-ejiofor-triple-9-critique-film-braquage-2016

© Mars Distribution

Le gros problème du film est pour moi le fait que ses personnages sont caricaturaux au possible. Kate Winslet et Woody Harrelson sont ainsi les deux principaux points faibles du film à ce niveau, ce dernier ayant l’habitude de ne pas faire dans la finesse. Le reste du casting est bien plus convaincant notamment l’excellent Chiwetel Ejiofor qui est clairement celui qui sort le mieux son épingle du jeu. Casey Affleck n’a pas le charisme de son frère mais nous offre une prestation correcte.

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

TRIPLE 9 : LA CRITIQUE
Au final, on assiste à un bon film d'action et de braquage qui fait clairement le boulot et nous offre quelques scènes à couper le souffle. Pourtant, le film est loin d'atteindre le niveau de Heat et déçoit par son scénario convenu et ses rôles caricaturaux. Dommage car l'idée du 999 était vraiment prometteuse.
Image / Mise en scène7
Scénario4
Acteurs / Personnages5
Bande-son6
Rythme8
Émotion / Emptahie4
Les plus
  • Chiwetel Ejiofor toujours aussi impeccable
  • L'idée captivante du 999
  • Certaines scènes d'action à couper le souffle
Les moins
  • Des personnages caricaturaux
  • Un scénario trop convenu
5.7Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.