GOD SAVE THE QUEEN

042815-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Netflix

The Crown, la nouvelle série britannique de Netflix fait l’événement ! Signée par Peter Morgan, elle nous plonge dans les jeunes années de règne de la Reine Elisabeth II.

Le synopsis

La série se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi… une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

DANS L’INTIMITÉ DE LA FAMILLE ROYALE

Cette nouvelle fresque historico-sentimentale prend la suite d’autres séries du même genre qui ont envahi nos écrans depuis quelques temps. Après Versailles sur Canal Plus, ou plus récemment Les Médicis : Maîtres de Florence sur SFR Play, c’est au tout de Netflix de dévoiler sa nouvelle série événement. On plonge donc au coeur de la jeunesse de la très discrète Reine Elisabeth dont on découvre le mariage avec Philip en guise d’ouverture. Son père, le roi George VI est quant à lui souffrant laissant ainsi présager d’un début de règne anticipé pour la jeune femme.

115892-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Netflix

On entre donc dans les coulisses de cette famille royale qui nous donne une image certes humaine mais également tiraillée entre le conservatisme nécessaire à leurs fonctions et une certaine forme de modernité. Le choix des scénaristes est donc de se concentrer sur la vie d’Elisabeth et de faire passer les autres personnages au second plan. Et la difficulté était de rentrer dans l’intimité de cette femme qui n’est pas connue pour faire les choux gras de la presse. Mais la série reste assez subtile dans sa manière d’aborder ce sujet délicat.

MAGNIFIQUE CLAIRE FOY

J’avais franchement peur que la série en fasse des tonnes et se montre trop lourde pour me passionner comme ce fût parfois le cas de certaines séries historiques. Pourtant, ici, l’ensemble est vraiment réussi et une sorte de légèreté surprenante se dégage de la série.  On est tout de suite pris dans l’histoire et on a hâte de savoir comment la frêle Elisabeth va supporter tout le poids de cette lourde couronne qu’elle devra porter. Le pouvoir qui tombera sur les épaules de cette jeune femme de 25 ans est une promesse de retournements de situation inévitables.

the-crown-critique-série-netflix

© Netflix

Claire Foy semblait faite pour ce rôle et incarne parfaitement la Reine Elisabeth. Elle nous impressionne par la justesse de son interprétation. Matt Smith, l’ancien Doctor Who, nous offre une magnifique interprétation de Philip, le mari omniprésent et controversé de la Reine. Winston Churchill est quant à lui joué par un John Lithgow plutôt convaincant également.

Le trailer

Edgar La Gâchette

THE CROWN : LA CRITIQUE DU PILOTE
Au final, ce premier épisode est réellement convaincant notamment grâce à la sublime interprétation du binôme Claire Foy / Matt Smith. Tout est fait en légèreté et nous évite ainsi de tomber dans la lourdeur que pouvait nous faire craindre cette série historique.
Image / Mise en scène8
Scénario8
Acteurs / Personnages9
Rythme7
Émotion / Empathie 9
Les plus
  • Le binôme Foy / Smith
  • Un point de vue nouveau et léger
8.2Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.