DU GRAND TOM HARDY

taboo-série-affiche-critique-tom-hardy-2017

© FX

La nouvelle série dramatique avec Tom Hardy est un conte noir fascinant et mystique. Cette série de la BBC se montre très vite captivante au point qu’on a hâte de voir la suite !

Le synopsis

Considéré comme mort depuis des années, James Keziah Delaney refait surface à Londres en 1814, après 10 ans passés en Afrique. De retour en possession de diamants acquis illégalement et bien décidé à venger la mort de son père, il va refuser de vendre ce qu’il reste de l’héritage familial à la Compagnie britannique des Indes orientales et se mettre en tête de bâtir son propre empire de négoce et de transport. Mais James, qui va rapidement comprendre qu’il a de nombreux ennemis, va devoir naviguer bien des eaux troubles pour rester en vie et parvenir à ses fins.

TOM HARDY AUX COMMANDES

Créée par Tom Hardy lui-même en compagnie de Chips Hardy (son père) et Steven Knight (créateur de Peaky Blinders), cette série nous plonge dans les ténèbres de l’Angleterre du début du XIXe siècle. On est donc juste avant la révolution industrielle, en 1814. James Delaney, que tout le monde pensait mort, est de retour d’Afrique après avoir quitté le pays durant une dizaine d’années. Il est de  retour pour assister aux funérailles de son père à Londres. Il hérite bien entendu du reste de son entreprise commerciale et notamment d’une parcelle de terre située sur la côté ouest américaine. Un petit bout de terre qui est convoité à la fois par l’Empire britannique et par les Etats-Unis.

tom-hardy-série-taboo-critique-2017-bbc-fx

© FX

Autant vous prévenir, ceux qui n’aiment pas le jeu de Tom Hardy, peuvent de suite faire marche arrière, puisque ce premier épisode est vraiment centré sur son personnage. Le comédien anglais en impose par son charisme et son phrasé si particulier. Son personnage lui colle parfaitement à la peau et semble vraiment avoir été fait pour lui. Attention néanmoins aux excès du comédien qui a parfois une légère tendance à en faire un peu trop. L’atmosphère ténébreuse de la série impose un style théâtral chargé et captivant.

>> Découvrez ma critique de Resident Evil : Chapitre final ! <<

UNE HISTOIRE DE VENGEANCE

Côté scénario, on est face à une sombre histoire de vengeance et il faut reconnaître que les éléments de l’intrigue se mettent très rapidement en place. On se laisse très rapidement embarquer dans cette histoire magnétique ancrée dans l’Histoire britannique. Le personnage de James Delaney est captivant et plein de confiance. Un peu à l’image d’un Ragnar Lothbrok dans Vikings, il en impose par son charisme. On se pose beaucoup de questions sur son passé et notamment sur ces actions en Afrique.

Au final, ce premier épisode est une jolie réussite : du rythme, une histoire captivante, et un personnage principal hypnotisant. J’ai hâte de voir la suite des événements et surtout de continuer à découvrir ce personnage de James Delaney tellement bien interprété par Tom Hardy.

Le trailer

Edgar La Gâchette

TABOO : LA CRITIQUE DU PILOTE
Un très bon premier épisode donc pour cette série qui nous embarque dans un univers visuel sombre parfaitement interprété par un Tom Hardy de grande classe !
Image / Mise en scène9
Acteurs / Personnages8
Scénario7
Rythme7
Émotion / Empathie 7
Les plus
  • Un Tom Hardy redoutable
  • Un univers sombre et esthétique
  • Une histoire de vengeance captivante
Les moins
  • Un ensemble peut être un peu brouillon parfois
7.6Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.