UN RETOUR EN FORCE ?

151545.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Lucasfilm 2015

Ils sont enfin de retour ! Han Solo, Chewbacca, ou encore Princesse Leia ont fait leur retour accompagnés de nouveaux personnages que sont Kylo Ren, Finn ou encore Rey. Découvrez ma critique du film le plus attendu de cette années  !

Le synopsis

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, un nouvel épisode de la saga « Star Wars », 30 ans après les événements du « Retour du Jedi ».

LE RETOUR DES HÉROS

Si les inconditionnels de la saga sont de retour dans les salles obscures pour suivre la suite de leur saga favorite, ils sont aussi présents sur l’écran à l’image des nouveaux personnages Rey et Finn qui sont totalement admiratifs à l’entente des noms de Han Solo ou de Luke Skywalker, qui représentent pour eux une mythologie à laquelle ils n’osaient croire. Car oui, Star Wars est devenue une véritable mythologie pour les fans de la saga qui se projettent ainsi plus facilement face à ces nouveaux personnages à leur image. Rey, c’est le nouveau personnage principal de la saga : elle survit sur la planète Jakku en vendant de la ferraille. Très vite, on va comprendre qu’un mystère l’entoure puisque la jeune femme se montre très discrète sur ses parents qui semblent l’avoir abandonnée, et qu’elle révèle une force qui fera d’elle un personnage central de la saga.

097780.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Lucasfilm 2015

Quant à Finn, il est un stormtrooper en désertion qui n’a pas accepté la cruauté des missions qui lui ont été confiées et préfère s’évader. Il trahit ainsi son maître, le nouveau méchant de la saga : Kylo Ren : il a sensiblement la même apparence que Dark Vador sous son casque noir et idolâtre d’ailleurs son prédécesseur. Son objectif est de finir l’oeuvre de ce dernier. Pour rappel, l’histoire se situe trente ans après la fin du Retour du Jedi sorti en 1983.

019433.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Lucasfilm 2015

J.J Abrams est lui-même un inconditionnel de la saga : cela se retranscrit parfaitement à l’écran avec des clins-d’œil récurrents, et des citations fréquentes. Car c’est là la faiblesse du film : il permet certes de faire renaître la force avec brio mais nous offre une sorte de Best Of des six premiers épisodes. Le scénario en lui-même est d’ailleurs sans surprises (si ce n’est un cliffhanger qu’on pouvait facilement deviner). Kylo Ren est à la recherche de BB-8 (le nouvea droïde star de la saga très réussi) qui détient des informations capitales permettant de retrouver Luke Skywalker, le dernier Jedi encore en vie. On a de nouveau le droit au conflit familial puisque après le fameux « Je suis ton père » de Dark Vador à Luke, la même situation se présente à nouveau mais cette fois-ci inversée avec un fils passé du côté obscur de la Force au grand désarroi de ses parents.

DES NOUVEAUX PERSONNAGES ATTACHANTS

Cette volonté de J.J Abrams de rester fidèle à la saga originelle est louable mais il aurait vraiment gagné à suivre un peu moins le schéma narratif et les situations des six premiers opus. C’est ainsi que Le Réveil de La Force reprend tous les ingrédients de la Guerre des Etoiles (1977) : Rey est en 2015 ce que Luke Skywalker était en 1977, R2-D2 était poursuivi en 1977 car il était en possession du plan de l’Etoile Noire, et en 2015, c’est BB-8 qui est pourchassé car il a la carte menant à Luke Skywalker. Même l’Etoile de la Mort est à nouveau présente, mais cette fois-ci en beaucoup plus grosse ! Néanmoins, tout est loin d’être mauvais dans cette suite qui est certainement un cran au dessus de la seconde trilogie (de 1999 à 2005) créée par George Lucas. Les effets spéciaux y sont peut-être moins présents mais à bien meilleur escient.

105124.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Lucasfilm 2015

Les personnages de Rey (Daisy Ridley) et Finn (John Boyega) sont vraiment la grande réussite de cette suite. Ils permettent d’apporter un vent de fraîcheur à cette saga. Le personnage de Rey est plein de courage et d’émotion et il est très facile de se projeter en elle. C’est pour moi une très bonne idée que d’avoir choisi un personnage féminin en rôle principal : très vite, la jeune femme s’impose et lorsque Finn la tient par la main pour s’enfuir, elle le recale gentiment et lui montre qu’elle n’a besoin de personne pour se défendre. Quant à Finn, il apporte souvent une touche d’humour bienvenue mais n’est pas que  cela puisqu’il a lui aussi une histoire attachante. Kylo Ren est un méchant plutôt réussi surtout lorsqu’il retire son masque et que se dévoile le visage d’Adam Driver. Enfin, le personnage de Poe Dameron est parfaitement incarné par Oscar Isaac. Le film est aussi l’occasion de revoir des personnages absents de l’écran depuis 32 ans, chronologie oblige (la trilogie de George Lucas se déroulant avant la trilogie originelle) : on retrouve ainsi Han Solo (Harrison Ford), Chewbacca ou encore Princesse Leia (Carrie Fisher).

103093.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Lucasfilm 2015

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

STAR WARS : LE RÉVEIL DE LA FORCE : LA CRITIQUE
Un retour en force donc pour la saga mais un retour qui est moins réussi qu'on aurait pu l'espérer. D'un meilleur niveau que la seconde trilogie, le film n'arrive néanmoins pas au niveau de la première. Les nouveaux personnages sont réussis, mais il faudrait que J.J Abrams se montre moins fidèle à la saga originale pour pouvoir nous surprendre davantage.
Image / Mise en scène / Effets spéciaux7
Scénario4
Acteurs / Personnages 9
Rythme7
Bande-son7
Émotions / Empathie 8
Les plus
  • Rey et Finn : deux nouveaux personnages attchants !
  • BB-8
  • Des effets spéciaux réussis
Les moins
  • Trop collé à l'original
7Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.