Après six mois sans attaque de zombies, sans effusion d’hémoglobine, et explosion de crânes en série, « The Walking Dead » est enfin de retour pour nous faire frémir pendant cette saison 5 des plus attendues. Le premier épisode a débarqué dimanche dernier, et je vous en propose un petit débrief, comme je le ferai régulièrement. ATTENTION SPOILERS ! 
AU TERMINUS, TOUT LE MONDE SE FAIT DESCENDRE !

Dès le début, on retrouve nos célèbres survivants dans la fâcheuse posture qui les occupait en fin de saison 4. Au terminus, ils semblent toujours pris au piège, et confrontés à une situation des plus périlleuses. D’entrée de saison, la série ne fait pas dans la demi-mesure. On s’en souvient, nos héros avaient été forcés de quitter leur prison qui leur avait servi de camp durant environ deux saisons. Séparés, le chemin vers le Terminus avait représenté un nouvel espoir pour eux de se retrouver, et ce fût bien le cas. Loin d’être le « sanctuaire » promis par les panneaux, ce lieu fût finalement tout le contraire, et Rick et ses amis furent emprisonnés.

On replonge très rapidement dans le monde gore qu’ont l’habitude de nous présenter les producteurs. L’une des premières scènes est ainsi celle de l’exécution sommaire et barbare de quatre hommes accompagnant nos héros. Agenouillés devant un grand abreuvoir, ils sont assommés un par un, puis égorgés : ils se vident alors de leur sang : une scène particulièrement dure à voir qui place directement le curseur très haut. On prend alors peur lorsqu’on voit que c’est le tour de Glenn d’être froidement exécuté. Heureusement, une énorme explosion interrompt cette scène horrible et nous laisse souffler le temps du générique.

LE TEMPS DES RETROUVAILLES

On retrouve ensuite Tyreese, Carol et Judith toujours sur le chemin du Terminus. Heureusement, ils vont se rendre compte assez tôt, en croisant le chemin d’un habitant de ce Terminus, que celui-ci n’est qu’un piège. Carol va alors jouer la warrior et partir aider ses amis, tandis que Tyreese garde la petite Judith. Adoptant la technique apprise par Michonne, elle se recouvre de sang de zombies afin de ne pas se faire repérer. Elle fait exploser une citerne de gaz et lève ainsi le voile sur la fameuse explosion pré-générique.
Rick, Glenn, Bob et Daryl en profitent alors pour tuer leurs bourreaux, et s’enfuir retrouver le reste de la joyeuse troupe. Sur le chemin, ils atterrissent dans une salle qui servait de boucherie pour leurs ennemis dont ils comprennent que la cruauté n’a pas d’égal.

Dans le wagon, le reste du groupe fait pression sur l’un des nouveaux venus, Eugene, qui affirme détenir le remède qui mettrait fin à l’invasion zombiesque. Il reconnaît alors qu’il a travaillé sur le Projet Génome humain, ce qui ne nous avance finalement pas beaucoup sur la mystère de ce remède. Ils sont libérés par les hommes du groupe, et parviennent tant bien que mal à s’enfuir. Une fois à l’abri, Carol les rejoint et on assiste alors aux retrouvailles tant attendues entre elle et son Daryl adoré. Puis Rick apprend que sa fille Judith est toujours en vie, et qu’elle était restée sous la protection de Carol et Tyreese : retrouvailles (Bis). Après le générique, on retrouve un homme masqué : il s’agit du personnage de Morgan Jones qui avait aidé Rick en première saison avant de refaire une courte apparition dans la saison 3.

Le trailer :

Edgar La Gâchette
[SÉRIE] WALKING DEAD SAISON 5 ÉPISODE 1 : LA CRITIQUE
Un épisode plutôt abouti, mais qui me laisse un peu sur ma fin : si tout avait plutôt bien commencé, la suite, malgré l'action et les attaques de zombies, m'a plutôt déçu. Attention à l'effet de lassitude ...
Rythme7
Scénario4
Image5
Zombies6
Acteurs5
Les plus
  • Carol en pleine forme
Les moins
  • Un effet de lassitude en vue ?
5.4Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.