UN VRAI BAIN DE SANG

1018794912554924975

Après une semaine de repos, les Freaks d’American Horror Story sont de retour sur nos écrans. Je vous propose de découvrir ma critique de « Blood Bath ». 

UN MASSACRE CHEZ LES FREAKS

C’est un réel massacre qui est en train de se dérouler dans le cirque de monstres d’American Horror Story. Après l’assassinat de Ma Petite par Dell qui avait choqué les spectateurs il y a deux semaines, un autre personnage important va disparaître. Mensonges, trahisons et manipulations sont toujours à l’ordre du jour, notamment de la part d’Elsa Mars, toujours divinement interprétée par Jessica Lange.

L’épisode s’ouvre donc avec la recherche de Ma Petite dans les bois. C’est Jimmy qui découvre la robe ensanglantée de la mini-femme. S’en suit bien entendu une annonce à Elsa qui pour une fois n’a rien à se reprocher, et est totalement dévastée par la morte de celle qu’elle estimait le plus au sein de sa troupe, et qui symbolisait pour elle la pure innocence. Pourtant, Ethel, la femme à barbe, est quant à elle persuadée qu’Elsa a une implication dans la mort de Ma Petite. Elle a vu sa patronne vendre les soeurs siamoises, et est certaine que Ma Petite faisant trop d’ombre à Elsa, la gênait, raison pour laquelle elle aurait voulu l’évincer. La scène est certes nécessaire mais peut-être un peu longue.

american horror story freak show season 4 episode 8 blood bath jessic alange

Alors qu’Ethel tire sur Elsa, elle se rend compte que celle-ci a une jambe de bois, l’occasion pour Elsa de lui expliquer ce qu’elle a vécu en Allemagne et qui lui a greffé cette jambe factice. Ethel ne se laisse pas attendrir et pointe toujours son arme sur Elsa, mais un moment de relâchement laisse le temps à la machiavélique tenancière du cirque de lui lancer un couteau dans l’oeil … Aïe ! Ethel s’écroule et meurt sur le coup. C’est devant ce genre de mort qu’on se rend compte des limites de la série qui, en renouvelant ses personnages et son histoire chaque année, empêche un attachement aux personnages présentés. La mort d’Ethel ne nous fait ni chaud ni froid puisque l’on sait que l’actrice Kathy Bates reviendra dans la saison prochaine avec un tout nouveau personnage. Comparé aux morts de « The Walking Dead » ou de « Game Of Thrones », le choc émotionnel est beaucoup moins puissant. Ce charme de la série fait du renouvellement annuel de toute l’histoire, montre donc aussi quelques limites.

vlcsnap-2014-12-04-20h45m01s158

DANDY SANS SURVEILLANCE

Pour en revenir à nos oignons, Elsa a donc réussi une fois de plus à se débarrasser d’un personnage qui la gênait. Elle entreprend ensuite de se débarrasser du corps, en simulant avec l’aide du non moins machiavélique Stanley et de Maggie Esmeralde, un suicide d’Ethel dans une voiture. La mise en scène veut qu’elle ait foncé tout droit dans un arbre. Tout le monde gobe les mensonges d’Elsa, et l’enterrement est l’occasion pour certaines femmes du cirque de créer une sorte de coalition dont le but est de les venger de toutes les souffrances que leur ont fait endurer les hommes. Ethel était pour elles un exemple d’indépendance et elles sont bien décidées à faire payer le père de Penny qui l’avait reniée et lui avait fait tatouer tout le visage, la transformant en « monstre » comme les autres.

AHS4_S01E08_Main

Elles décident donc d’enlever l’homme et l’humilient en lui versant un sceau entier de goudron, une scène cruelle. Elles en rajoutent encore en lui jetant des plumes d’oreillers qui se collent à sa peau goudronnée et lui donnent un aspect des plus grotesques. Elles se font stopper par Maggie. Bon, à vrai dire, toute cette entreprise de revanche féminin m’a un peu déconcerté et m’a donné l’impression que les scénaristes ne savaient pas toujours comment remplir les minutes des l’épisode. Cette scène est un peu venue comme un cheveu sur la soupe. Pour finir, on retrouve le pyschopathe Dandy et sa mère qui lui impose une séance de psychanalyse en la faisant passer pour un test de Q.I. (Quelle idée de jouer avec les sentiments d’un dégénéré?). Les deux personnages reçoivent la visite de Regina Ross (Gabourey Sidibe) à la recherche de sa mère, qui avait précédemment été tuée par le jeune homme. L’épisode se termine par une scène dans laquelle Dandy accepte de ne pas se suicider afin de ne pas trop peiner sa mère, et décide ainsi de lui tirer une balle dans la tête à la place. Il se sert ensuite du sang de sa mère pour se faire un bain de sang, d’où le titre de l’épisode. Dandy n’aura désormais plus personne pour le surveiller et devrait pouvoir exercer ses talents de tueur en toute quiétude, tout un programme… À noter enfin l’arrivée d’une nouvelle Freak du nom de Barbara, une femme énorme, qu’Elsa semble bien déterminée à engraisser au maximum pour son cirque.

bjc

Le trailer du prochain épisode :

Edgar La Gâchette

[SÉRIE] AMERICAN HORROR STORY SAISON 4 ÉPISODE 8 : LA CRITIQUE
La saison s'enlise vraiment et est décousue au possible. L'horreur n'est décidément pas au rendez-vous, et les quelques rebondissements de l'épisode ne suffisent pas à notre bonheur.
Image7
Scénario6
Acteurs7
Rythme5
Horreur4
Les plus
  • Les rebondissements
  • La bande-son toujours hypnotique
Les moins
  • Toujours dans l'attente du moindre frisson
  • Des morts qui ne nous font ni chaud ni froid
5.8Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.