UN ADIEU DE GRANDE CLASSE

logan-affiche-film-2017-wolverine-hugh-jackman

© Twentieth Century Fox France

Sorti le 1er Mars en France, Logan conclut la super-carrière héroïque de Hugh Jackman. A la réalisation, on retrouve un James Mangold qui a clairement voulu faire preuve d’originalité pour ce dernier round.

Le synopsis

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

James Mangold a eu le droit à beaucoup de libertés pour la réalisation de ce denier film, ce qui n’est pas toujours évident dans l’univers des films Marvel. C’est d’ailleurs cette liberté qui en fait un film à part et unique. Pour rappel, cela fait désormais 17 ans que Hugh Jackman interprète le célèbre Wolverine. Il est aujourd’hui l’heure pour lui de dire adieu à ce personnage qui aura définitivement marqué sa carrière. La fin de cette histoire nous offre donc un film à part, pas totalement dans son rôle de film de super-héros mais plus proche du road-movie initiatique.

logan-critique-film-2017-wolverine-hugh-jackman

© Twentieth Century Fox France

La bonne idée de ce film a donc été de faire dans beaucoup plus de sobriété que ce dont la saga X-Men nous avait habitués jusque-là. Mangold s’est donc attaché à respecter la nature de Logan telle qu’elle est présentée dans le comics « Old Man Logan ». Logan n’est plus tout à fait Wolverine et nous montre ses faiblesses très loin de l’image du super-héros indestructible qui nous avait été présenté. En vieux cowboy solitaire, il va se lancer dans son ultime quête afin de sauver une jeune fille de 12 ans qui lui ressemble plus qu’il ne le souhaiterait. Cette rencontre est l’occasion de nous montrer une facette plus attachante de ce personnage jusque-là peu humain. Charles Xavier l’accompagne dans ce périple et permet d’accompagner cette aventure de savoureuses touches d’humour.

Le monde futuriste présenté par Mangold est une vraie réussite. Dans ce monde où les mutants ne naissent plus, on perçoit une critique sociale. La violence est beaucoup plus présente qu’à l’accoutumée et nous laisse enfin comprendre la vraie nature de Logan. Entre cette violence et d’autres scènes beaucoup plus touchantes, Mangold sait parfaitement alterner les émotions sans en faire des tonnes ni tomber dans le pathos. Beaucoup plus sombre, ce film est visuellement une belle réussite. Côté scénario, le début du film est une vraie réussite alors que la suite est quant à elle beaucoup plus classique. Cette cavale est une bonne idée qui devient rapidement redondante. On reste néanmoins certainement face à l’un des meilleurs films de la saga X-Men.

logan-critique-film-2017-marvel-x-men

© Twentieth Century Fox France

Hugh Jackman nous offre une ultime performance bien plus subtile que d’habitude, notamment due au fait que le personnage s’octroie beaucoup plus de libertés et nous montre des facettes jusque là inconnue de sa personnalité. Patrick Stewart est toujours aussi convaincant tandis que la jeune Dafne Keen est très juste et souvent assez flippante. Enfin, Boyd Holbrook interprète un méchant charismatique et captivant.

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

LOGAN : LA CRITIQUE
Un très bon cru de la saga X-Men pour ce Logan beaucoup plus sombre et gore que d'habitude. Hugh Jackman nous offre une prestation convaincante pour sa sortie de piste et nous permet de découvrir de nouvelles facettes de son personnage. Ce film fait donc bien honneur aux fans de la saga.
Image / Mise en scène9
Scénario6
Acteurs / Personnages8
Bande-son7
Rythme8
Émotion / Empathie8
Les plus
  • Un Hugh Jackman convaincant
  • Une réalisation plus sombre
  • Les nouvelles facettes de Logan
Les moins
  • Un scénario parfois un peu redondant
7.7Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.