036338

Cette semaine est très riche en événements dans nos salles avec de nombreux films à l’affiche. Si Taken 3 sera certainement le film qui amassera le plus de spectateurs en salles, les autres films ne seront pas en reste … 

LA SEMAINE CINÉ D’EDGAR

TAKEN 3

La saga Taken prend fin avec la sortie en salles aujourd’hui du troisième opus réalisé par Olivier Megaton avec le toujours très actif Liam Neeson. Accompagné de Forest Whitaker et de Famke Janssen , il y incarne à nouveau Bryan Mills.

Le synopsis : L’ex-agent spécial Bryan Mills voit son retour à une vie tranquille bouleversé lorsqu’il est accusé à tort du meurtre de son ex-femme, chez lui, à Los Angeles. En fuite et traqué par l’inspecteur Dotzler, Mills va devoir employer ses compétences particulières une dernière fois pour trouver le véritable coupable, prouver son innocence et protéger la seule personne qui compte désormais pour lui – sa fille.

DISCOUNT

Louis-Julien Petit est à la réalisation de cette comédie sociale réunissant Olivier Barthelemy, Corinne Masiero et Pascal Demolon. À travers le style comique, le film dénonce le phénomène du gaspillage alimentaire.

Le synopsis : Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

LES AUTRES SORTIES DE LA SEMAINE

Charlie Mortdecai est une comédie américaine de David Koepp avec Johnny Depp, Gwyneth Paltrow et Paul Bettany. Dix ans après La Fenêtre Secrète, il s’agit de la seconde collaboration entre l’acteur et le réalisateur.

Le synopsis : Beaucoup de monde est à la poursuite de Charlie Mortdecai : des Russes fous furieux, les services secrets britanniques très remontés, un terroriste international et même sa somptueuse épouse… Pour se tirer des situations impossibles qui le guettent, l’élégant marchand d’art et escroc occasionnel n’a que son charme. Il va lui en falloir beaucoup s’il veut s’en sortir vivant et être le premier à retrouver le tableau volé qui conduit au trésor caché des nazis…

Une merveilleuse histoire du temps est un biopic britannique de James March avec Eddie Redmayne, Felicity Jones et Tom Prior. Il s’agit d’un film sur les travaux du physicien Stephen Hawking. Le film a obtenu cinq nominations pour la prochaine cérémonie des Oscars.

Le synopsis : 1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans.
Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps.
Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle.

Foxcatcher est un biopic américain de Bennett Miller avec Channing Tatum, Steve Carell et Mark Ruffalo. Le film raconte l’histoire d’une relation entre un milliardaire et deux champions de lutte.

Le synopsis : Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte l’histoire tragique et fascinante de la relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte.

Lorsque le médaillé d’or olympique Mark Schultz est invité par le riche héritier John du Pont à emménager dans sa magnifique propriété familiale pour aider à mettre en place un camp d’entraînement haut de gamme, dans l’optique des JO de Séoul de 1988, Schultz saute sur l’occasion : il espère pouvoir concentrer toute son attention sur son entraînement et ne plus souffrir d’être constamment éclipsé par son frère, Dave. Obnubilé par d’obscurs besoins, du Pont entend bien profiter de son soutien à Schultz et de son opportunité de « coacher » des lutteurs de réputation mondiale pour obtenir – enfin – le respect de ses pairs et, surtout, de sa mère qui le juge très durement.

Flatté d’être l’objet de tant d’attentions de la part de du Pont, et ébloui par l’opulence de son monde, Mark voit chez son bienfaiteur un père de substitution, dont il recherche constamment l’approbation. S’il se montre d’abord encourageant, du Pont, profondément cyclothymique, change d’attitude et pousse Mark à adopter des habitudes malsaines qui risquent de nuire à son entraînement. Le comportement excentrique du milliardaire et son goût pour la manipulation ne tardent pas à entamer la confiance en soi du sportif, déjà fragile. Entretemps, du Pont s’intéresse de plus en plus à Dave, qui dégage une assurance dont manquent lui et Mark, et il est bien conscient qu’il s’agit d’une qualité que même sa fortune ne saurait acheter.

Entre la paranoïa croissante de du Pont et son éloignement des deux frères, les trois hommes semblent se précipiter vers une fin tragique que personne n’aurait pu prévoir…

Cops – Les forces du désordre est une comédie américaine de Luke Greenfield avec Jake Johnson, Damon Wayans Jr et Rob Riggle. À noter que les deux acteurs principaux ont déjà joué ensemble dans la série New Girl dans laquelle ils partagent l’affiche avec Zooey Deschanel. Une autre star du petit écran, Nina Dobrev (vue dans Vampire Diaries) est présente dans le film.

Le synopsis : Lorsque deux amis se déguisent en policiers pour une soirée, ils deviennent rapidement la nouvelle sensation du quartier et prennent goût à leur nouveau pouvoir. Mais lorsque ces nouveaux « héros » se retrouvent mêlés à un véritable réseau de truands et de détectives corrompus, ils vont devoir mettre de côté leur fausse plaque et agir en « vrais » flics !

108 Rois-Démons est un film d’animation franco-belge de Pascal Morelli. Le film est librement adapté du roman chinois Au Bord De L’eau.

Le synopsis : Empire de Chine. XIIème siècle.
Les Rois-Démons terrorisent tout le pays. Pour vaincre ces monstres, il faudrait avoir le courage de cent tigres, la force de mille buffles, la ruse d’autant de serpents… et une chance de pendu. Le jeune prince Duan n’a que ses illusions romanesques et de l’embonpoint. Zhang-le-Parfait n’a que son bâton de moine et tout un tas de proverbes incompréhensibles.
La petite mendiante Pei Pei n’a que son bagoût et son grand appétit.
Mais surtout, le prince Duan, le vieux moine et la petite mendiante ne savaient pas qu’il était impossible de vaincre les Rois-Démons. Alors ils l’ont fait !

Disparue en Hiver est un thriller français de Christophe Lamotte avec Kad Merad, Géraldine Pailhas et Lola Creton. Le film a été présenté au dixième Festival du Film de La Réunion 2014.

Le synopsis : Daniel est un ex-policier reconverti dans le recouvrement de dettes. La cinquantaine solide, il effectue son « sale boulot » sans émotion, ni affect… Un jour d’hiver, sur le parking d’un routier, il se fait aborder par Laura, une fille de 18 ans qui lui demande de la raccompagner. Il accepte. En chemin, elle lui propose « ses services » contre de l’argent. Furieux, Daniel l’éjecte de sa voiture. Le remords et la violence de sa réaction le poussent à faire demi-tour et à revenir sur ses pas, mais Laura a disparu…

Rendez-Vous à Atlit est une comédie dramatique franco-israélienne de Shirel Amitaï avec Géraldine Nakache, Judith Chemla et Yaël Abecassis. 

Le synopsis : Israël, 1995, la paix est enfin tangible. Dans la petite ville d’Atlit, Cali retrouve ses deux sœurs, Darel et Asia, pour vendre la maison héritée de leurs parents. Entre complicité et fous rires réapparaissent les doutes et les vieilles querelles, ainsi que d’étranges convives qui sèment un joyeux bordel. Le 4 novembre, Yitzhak Rabin est assassiné, le processus de paix est anéanti mais les trois sœurs refusent d’abandonner l’espoir.

Edgar La Gâchette 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.