JOUR J : LA CRITIQUE
Image / Mise en scène30%
Scénario20%
Acteurs / Personnages70%
Bande-son50%
Rythme70%
Émotion / Empathie50%
Les plus
  • Un casting enthousiasmant
  • Un rythme élevé
Les moins
  • Des blagues pas toujours réussies
  • Une réalisation faiblarde
48%Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0%

UN SECOND ESSAI DÉCEVANT

jour-j-critique-film-reem-kherici-affiche

© 2016 Mandarin Production – Gaumont

Paris à tout prix avait marqué les débuts dans la réalisation de Reem Kherici. Elle récidive aujourd’hui avec un nouveau long-métrage toujours situé dans le registre de la comédie et dans lequel elle enfile à nouveau sa double casquette réalisatrice / actrice.

Le synopsis

Mathias et Alexia sont en couple depuis des années, et pour la première fois, il la trompe avec Juliette, une wedding planer… Quand Alexia découvre la carte de visite de Juliette dans la poche de Mathias, il perd ses moyens, il bafouille… Elle comprend tout de suite : Juliette est une organisatrice de mariage, il veut donc l’épouser ! Elle dit « OUI ». Sans le vouloir, Mathias va se retrouver au milieu de sa « femme » et de sa « maîtresse », contraint d’organiser son mariage imprévu !

Reem Kherici incarne ici une wedding planner qui va être contrainte d’organiser le mariage de Matthias et Alexia. Les deux jeunes gens sont en couple depuis un certain temps déjà mais Alexia ne sait pas que Matthias a fauté lors d’une soirée avec Juliette. Celle-ci est wedding planner et le lendemain Alexia trouve sa carte dans la poche de son compagnon. Matthias bafouille et finit par laisser penser à sa compagne qu’il veut l’épouser. Elle va alors se mettre en contact avec Juliette pour l’organisation du mariage, une situation d’autant plus complexe que les jeunes femmes sont d’anciennes camarades de classe.

Le pitch de départ est plutôt sympa mais plutôt mince et assez prévisible. Les ficelles sont souvent très grosses et les gags s’enchaînent avec plus ou moins de réussite. Quelques moments sont néanmoins assez marrants et certaines répliques savoureuses. On est typiquement dans un feel good movie à l’américaine. Il est néanmoins regrettable que les clichés soient souvent assez grotesques et que le scénario fait preuves de moments  d’égarement. L’histoire de l’enfance de l’héroïne principale est ainsi pour moi souvent superflue et ne trouve pas véritablement sa place dans le fil scénaristique.

critique-jour-j-reem-kherici-nicolas-duvauchelle-critique-film-2017

© 2016 Mandarin Production – Gaumont

Côté réalisation, on reste dans le classique, mais de nombreux faux raccords gâchent l’ensemble. Le film est rythmé et permet en partie de faire oublier ces défauts. Le trio d’acteurs principaux est convaincant à commencer par Reem Kherici aussi séductrice que pétillante. Julia Piaton interprète la parfaite blonde irritable et naïve. Enfin, Nicolas Duvauchelle nous livre une jolie prestation lui qui est plus habitué aux drames qu’à la comédie. Mention spéciale enfin pour une Chantal Lauby qui est la plus marrante du lot. François-Xavier Demaison en fait quant à lui des tonnes et est plutôt décevant.

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.