UNE HÉROÏNE SUPER-FRAGILE

jessica-jones-affiche-2015-série-netflix-marvel

© Netflix

On se souvient qu’en avril dernier, Netflix nous offrait une adaptation mature et audacieuse de Dardevil, et la plateforme ne compte pas s’arrêter là dans sa coopération avec Marvel puisque c’est au tour de Jessica Jones de faire une arrivé très remarquée.

Le synopsis

A trente ans, à la suite d’un stress post-traumatique, Jessica Jones, super-héroïne, décide de se reconvertir en détective et ouvre sa propre agence…

SUPER-HÉROÏNE A LA RETRAITE

Jessica Jones, c’est avant tout l’histoire d’une super-héroïne à la retraite reconvertie en détective privée. Grâce à ses pouvoirs (une force surhumaine), elle parvient facilement à prendre sur le fait des actes d’infidélité. En parallèle de ces affaires de moeurs, Jessica Jones traque surtout Kilgrave, un homme machiavélique qui parvient à contrôler les esprits et qui s’était servie d’elle dans le passé. Celui-ci est de retour et a enlevé une jeune fille. Une histoire qui se répète donc pour Jessica Jones qui décide de partir à la recherche de la jeune fille et de traquer Kilgrave malgré la peur qu’il lui procure.

>> Découvrez ma critique de Supergirl <<

jessica-jones-critique-pilote-épisode-krysten-ritter

© Netflix

Les séries de super-héros prennent enfin une tournure féminine : après la décevante et trop consensuelle Supergirl, c’est donc au tour de Jessica Jones de débarquer. La série marche clairement dans les traces de Daredevil et nous offre une autre vision des super-héros : pas besoin de scènes d’action improbables ou de héros bodybuildés. Ici, tout est fait beaucoup plus finement que dans Arrow, The Flash ou Supergirl. Les séries Marvel / Netflix ont une identité sombre et beaucoup plus mature qui imposent directement leur style. Jessica Jones est d’ailleurs une héroïne particulière dans l’univers Marvel : un personnage très attachant et complexe à la fois. Ce personnage a surtout une fragilité émotionnelle due à son passé en relation avec Kilgrave. Elle a également tout de l’anti-héroïne : alcoolique et dépressive, elle n’est à priori pas l’archétype de la super-héroïne. Sa relation naissante dans ce premier épisode avec Luke Cage (qui aura lui aussi droit à sa propre série sur Netflix) est prometteuse, d’autant plus que Jessica pourrait avoir un lien avec la mort de sa compagne. Si l’aspect visuel est plutôt réussi, on peut constater que l’habillage sonore est presque inexistant.

mike-colter-luke-cage-jessica-jones-série-marvel-netflix-2015

© Netflix

UN CASTING CONVAINCANT

Côté casting, Krysten Ritter tient donc le rôle principal de cette série. Connue pour son rôle dans Veronica Mars nous offre un personnage au fort caractère. La jeune femme est charismatique et nous offre une belle prestation. Côté acteurs secondaires, Carie-Ann Moss (Trinity dans Matrix) incarne l’employeur de Jessica Jones. Son retour était très attendu et elle se montre toujours aussi efficace. On y retrouve également Rachael Taylor, sa meilleure amie animatrice de radio ou encore Mike Colter, l’autre super-héros de la série. Quant au vilain de la série, s’il ne nous est pas physiquement dévoilé dans ce pilote, il y est pour autant omniprésent. Sa voix résonne sans cesse dans la tête de l’héroïne et son ombre plane tout au long de l’épisode. Ce vilain s’annonce particulièrement cruel : il parvient à manipuler les esprits et à faire faire à ses victimes des actes monstrueux. Sa victime du jour nous offre d’ailleurs un retournement de situation improbable en fin d’épisode …

>> Découvrez toutes les séries Marvel qui vont arriver dans les prochains mois <<

Le trailer de la série

Edgar La Gâchette

JESSICA JONES : LA CRITIQUE DU PILOTE
Beaucoup plus badass que Supergirl, Jessica Jones est la vraie super-héroïne du petit écran ! Sombre comme Daredevil, la série impose directement son identité. Netflix et Marvel nous prouvent une fois de plus qu'ils savent innover et que leurs héros sont vraiment originaux.
Image / Mise en scène7
Scénario8
Acteurs / Personnages 8
Bande-son4
Rythme7
Émotion / Empathie 9
Les plus
  • Une Jessica Jones fragile et non stéréotypée
  • Une série mature
7.2Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.