LES UNDERWOOD EN PLEINE CRISE

House-of-Cards-saison-4-critique-épisode-1-netflix-séparation-divorce-underwood-claire-franck

© Netflix

Après plus d’un an d’attente, Franck et Claire Underwood sont de retour aux affaires pour une campagne qui s’annonce plus tendue que jamais. De retour sur Netflix France, la saison 4 démarre fort !

UNE SÉPARATION QUI VA FAIRE DES DÉGÂTS

On se souvient tous du final marquant de la saison 3 durant lequel Claire quittait Frank qui était alors en difficulté dans sa campagne à la présidentielle. Le couple mythique de la série se séparait et nous laissait perplexe quant à la suite des événements. Ce début de saison 4 reprend donc où la série s’est arrêtée. Claire Underwood n’est pas aux côtés de son mari pendant la campagne pour l’investiture à la présidentielle. Elle retourne donc dans la maison familiale (ou plutôt le château familial) afin d’établir calmement une stratégie pour la suite de sa carrière. Car oui, au fond, Claire a toujours rêvé d’avoir sa propre carrière et ne pouvait plus se contenter d’être le faire-valoir du président, et c’est aussi pour cela qu’on adore ce personnage.

house-of-cards-4x01-chapter-40-2-critique-saison-4-divorce-underwood

© Netflix

Ce nouvel environnement est l’occasion pour la série d’introduire deux nouveaux personnages féminins qui joueront sûrement un rôle important dans la série. On fait ainsi la connaissance de la mère de Claire (interprétée par l’excellente Ellen Burstyn) ainsi que sa future responsable de campagne (Neve Campbell). Toujours aussi calculatrice, le personnage de Claire nous régale pas les stratégies toujours plus improbables qu’elle envisage.

LE RETOUR DE LUCAS GOODWIN

Franck, de son côté, est dans un premier temps, perturbé par la séparation non pas tant émotionnellement mais plutôt par rapport à sa campagne politique durant laquelle l’absence de la Première Dame risque d’être fortement remarquée. Une scène particulièrement intense marque l’épisode lorsqu’on le retrouve allongé dans sa chambre d’hôtel, Meechum à ses côtés, et qu’il s’assoupit. Il fait alors un rêve ultra-violent durant lequel il frappe et poignarde sa femme, reflétant ainsi la colère de l’homme qui n’accepte pas d’être ainsi délaissé au beau milieu de sa campagne. L’épisode marque aussi le retour en force de Lucas Goodwin qu’on avait quitté condamné pour cyber-terrorisme à la fin de la saison 2. Libéré de prison, on se demande si il va chercher à se venger de Franck et Doug.

74267

© Netflix

On retrouve donc avec grand plaisir ce couple, devenu maître dans l’art de la manipulation et qui n’hésite pas à rivaliser de coups bas pour parvenir à leurs fins. On remarque dans ce premier épisode que Franck ne nous a pas fait de monologue face caméra comme il en a l’habitude mais, contrairement aux rumeurs, il devrait en faire à nouveau dans les prochains épisodes pour notre plus grand plaisir puisque c’est aussi cela qui fait l’originalité de cette série. Beau Willimon a posé les bases d’une saison qui s’annonce tendue entre la séparation du couple phare de la série et le désir de vengeance de Lucas Goodwin …

Le trailer de cette nouvelle saison

Edgar La Gâchette

HOUSE OF CARDS : SAISON 4 EPISODE 1 : LA CRITIQUE
Un premier épisode rythmé qui nous permet de renouer avec ce célèbre couple qu'on retrouve en plein milieu d'une crise conjugale profonde. Quel plaisir de retrouver ces deux maîtres de la manipulation en pleine confrontation !
Image / Mise en scène 8
Scénario8
Acteurs / Personnages 9
Rythme7
Émotion / Empathie 8
Les plus
  • Claire / Franck : Une confrontation qui promet
  • Lucas Goodwin de retour !
8Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.