LE RETOUR DU VRAI FILM D’ACTION

mad-max-fury-road-affiche-film-2015

© Village Roadshow Films (BVI) Limited

Sorti le 14 Mai dans nos salles, Mad Max : Fury Road était pour le moins attendu. George Miller a donc décidé de repasser derrière la caméra afin de continuer son oeuvre originale. A-t-il été au niveau trente-six ans après la sortie du premier opus ?

Le synopsis

Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d’un véhicule militaire piloté par l’Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s’est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

PAS UNE MINUTE DE RÉPIT

Autant rassurer directement les fans de la première heure, ce Mad Max nouvelle génération écrase tout sur son passage et nous en met véritablement plein les yeux ! Pour rappel, le film se déroule à une époque post-apocalyptique dans laquelle l’eau est devenue une denrée introuvable. Dans ce nouvel opus, on retrouve donc Max capturé par un tyran fou nommé Immortan Joe tenant une population assoiffée en esclavage. Son armée composée de Warboys, sorte de zombies maquillés de blanc pillent le pétrole restant sur la terre. Max va se retrouver entraîné dans la fuite de Furiosa qui tente de sauver les « pondeuses » favorites des mains du tyran.

mad-max-fury-road--tom-hardy-charlize-theron-critique-film

© Village Roadshow Films (BVI) Limited

Le film ne perd pas de temps et nous offre dès le début un spectacle visuel de toute beauté. La mise en scène est frénétique et pourra en laisse certains de côté. Les plans sont vertigineux au possible et plongent le spectateur dans un monde à la fois effrayant et captivant. Miller a décidé de rattraper le temps perdu et parvient à nous en mettre plein la vue. Tout semble sauvage dans le film, qui nous présente des images d’une brutalité incroyable et un scénario en roue libre totale. Le petit plus visuel de ce film c’est que le réalisateur australien a imposé que la majorité des effets spéciaux ne soient pas réalisés par ordinateur. C’est ainsi que le guitariste furieux qui joue sur son engin roulant a dû faire avec des conditions de tournage dantesques (accroché par des fils, il avait une guitare qui projetait réellement des flammes et dont il a vraiment dû jouer en mode course-poursuite).

tom-hardy-film-2015-mad-max-fury-road-critique

© Village Roadshow Films (BVI) Limited

UN CASTING DE FEU

La photographie est très réussie et met en scène des teintes désertiques affrontant des couleurs métalliques flashys. La tempête de sable est magnifiquement mise en scène et nous offre un spectacle visuel somptueux. Au niveau du rythme, rien à redire si ce n’est qu’on n’a même pas le temps de respirer. On a le droit à de l’action pure non stop durant deux heures de grand spectacle. On a une impression de regarder un blockbuster américain des années 80 avec les moyens et technologies d’aujourd’hui. Un mélange audacieux et parfaitement réussi.

mad-max-fury-road-film-critique-2015-

© Village Roadshow Films (BVI) Limited

Le personnage de Max Rockatansky est certainement le plus intéressant du film. Son aspect psychologique est bien mis en scène et apporte une certaine profondeur à travers le traumatisme qu’il a vécu pour un personnage qui n’a finalement que très peu de dialogues. Si Mad Max, c’était jusque là l’incontournable Mel Gibson, désormais, Tom Hardy reprend le rôle et il le fait parfaitement ! Grâce à une jolie manipulation, Miller joue la transition en faisant passer son héros au second plan, derrière une Furiosa parfaitement incarnée par Charlize Theron. Elle y incarne une femme amputée d’un bras qui donne tout son possible afin de sauver les très jeunes et très jolies mères porteuses du terrible tyran. Au casting, on retrouve également Nicholas Hoult, qui incarne un illuminé : un rôle savoureux et une interprétation parfaite de la part du jeune homme. Les seconds rôles tenus entre autres par Zoë Kravitz, Rosie Huntingon-Whiteley et Riley Keough sont convaincants mais assez peu présents. Mention spéciale enfin pour le bad guy Immortan Joe qui impose immédiatement le respect par son look et sa voix impressionnants. Enfin, la bande-son est dynamique et démentielle au possible, en cohésion parfaite avec le film !

mad-max-fury-road-film-critique-2015-charlize-theron-tom-hardy

© Village Roadshow Films (BVI) Limited

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

CRITIQUE CINÉ : MAD MAX : FURY ROAD
Voilà donc certainement le meilleur film d'action qu'il m'ait été donné de voir depuis bien longtemps ! Le film en fait des tonnes mais le fait parfaitement et s'assume totalement ! Un pur plaisir pour les yeux, mais également pour les oreilles. Tout est démentiel et tranche nettement avec les films d'action un peu fades auxquels on a actuellement le droit !
Image9
Scénario5
Acteurs9
Bande-son9
Rythme10
Action10
Les plus
  • Un casting de folie
  • Une photographie magnifique
  • Un film non-stop
8.7Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.