LES COQUILLES VIDES

C’est avec un certain retard que je tiens à vous livrer ma critique de ce film qui est pour moi l’une des plus grosses déceptions de l’année. Ce reboot d’une franchise des années 90 qui a marqué toute une génération est malheureusement bien loin de répondre aux attentes.

Le synopsis : La ville a besoin de héros. New York City a sombré dans les ténèbres depuis que Shredder et son cruel clan des Foot ont la mainmise sur la ville, des forces de police aux politiciens. Alors que l’avenir semble sans espoir, quatre frères en marge de la société sortent des entrailles de la ville pour accomplir leur destin de Tortues Ninja. Les Tortues devront s’associer à la courageuse reporter April O’Neil et son casse-cou de cameraman Vern Fenwick pour sauver la ville et empêcher Shredder de mettre son plan diabolique à exécution.

FOX + BAY + LIEBESMAN = CATA

Si le film a été dégommé par les critiques à travers le Monde entier, il a rencontré un certain succès populaire et est déjà assuré de connaître une suite. Doté d’un budget de 125 millions de dollars, le film avait de quoi promettre d’envoyer du lourd. Malheureusement, je dois avouer que je craignais quelque peu le résultat : Michael Bay à la production, John Liebesman à la réalisation et Megan Fox en actrice principale : tous les éléments étaient réunis pour nous donner le pire.

Le film est bourré d’incohérences scénaristiques ! Par exemple, on se demande pourquoi April, journaliste en herbe en mal de reconnaissance, qui cherche absolument à prouver à sa supérieure l’existence des tortues ninjas, ne lui montre pas tout simplement la photo des tortues dont elle est en possession.

GAGS MANQUÉS

Cette nouvelle aventure des Tortues Ninjas se veut plus comique que jamais. Pourtant, les blagues sonnent fausses, et se résument à des projections de pets et autres vannes quelque peu vaseuses. Tout sonne faux à vrai dire dans ce film. Prenons le personnage d’April, qui, dans le film, est une jeune journaliste un peu paumée, et qui est transformée ici en bombe sexuelle. Les scènes d’action ont beau être plutôt bien réalisées, elle ne sont pas du tout crédibles. La scène de plus de dix minutes durant laquelle notamment Megan Fox se prend de nombreux projectiles en pleine face lors d’une descente de pente enneigée, et se relève sans égratignure avec un brushing digne d’une pub de L’Oréal est vraiment risible !

Côté casting, il faut commencer par le début : les fameuses tortues : leur esthétisme est des plus balourds, et que dire de l’apparence de Donatello, l’intello de la bande, qui porte des lunettes quadruple foyer dignes de Steve Urkell. Côté humain, Megan Fox est toujours aussi vide et peu crédible, tandis qu’on se demande ce qu’est venue faire Whoopi Goldberg dans cette galère. Le seul point positif de ce film ? Son rythme ! On peut le reconnaître, on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule seconde !

La bande-annonce :

Edgar La Gâchette

[CRITIQUE CINÉ #135] NINJA TURTLES
Une catastrophe ! Rien à sauver de ce film qui n'est ni marrant, ni prenant ! Megan Fox est à côté de la plaque, tandis que la réalisation est tout sauf inspirée. Ne parlons même pas du scénario qui n'a rien de crédible et souffre de grandes incohérences. Le film se résume pour moi à une grosse coquille vide ...
Image3
Scénario1
Acteurs1
Bande-son4
Rythme6
Les plus
  • Le rythme
Les moins
  • Où sont les scénaristes ?
  • Megan Fox transparente
3Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.