LE MEILLEUR MARVEL EST ARRIVÉ 

Les studios Marvel ajoutent une nouvelle franchise à leur collection. Après « Iron Man », « Thor », ou encore « Captain America », c’est au tour des « Gardiens de la Galaxie » de connaître une adaptation cinématographique. Le blockbuster est vraiment réussi et marquera les spectateurs par son originalité. Les Studios Marvel nous offrent ici ce qui est pour moi leur film le plus abouti.

Le synopsis : Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …

LE LANCEMENT D’UNE NOUVELLE FRANCHISE

À une époque où Marvel enchaîne les suites, et se contente d’amasser gentiment les recettes en gros billets, le célèbre studio dont les héros sont la spécialité, a enfin pris l’initiative d’innover avec le lancement d’une nouvelle franchise adaptée d’un Comics : « Les Gardiens de la Galaxie ». Le film était particulièrement attendu en ce qu’il nous faisait enfin quitter le monde des super-héros pour nous offrir un nouveau monde cosmico-fantastique particulièrement prometteur.

Le film démarre en 1988 alors que le jeune Peter Quill vient de perdre sa mère victime d’un cancer. Alors qu’il pleure sa peine, il est capturé par un vaisseau spatial. Le générique arrive ensuite avec beaucoup d’énergie et d’originalité et nous annonce d’ores-et-déjà une bande-originale exceptionnelle et un vent de fraîcheur dans l’univers Marvel. On retrouve pour ce générique Peter Quill devenu grand, devenu un hors-la-loi qui gagne sa vie en amassant des trésors à travers la galaxie. Pour le générique, Peter (incarné par Chris Pratt) nous offre quelques pas de danse pleins de fraîcheur et de second degré. La vie du jeune homme va se trouver bouleversée lorsqu’il tombe sur un mystérieux artefact. Cette trouvaille va lui permettre de rencontrer la guerrière Gamora (incarnée par Zoe Saldana), le paisible Groot (Vin Diesel), le facétieux raton-laveur Rocket (Bradley Cooper) mais également le monstrueux Drax (Dave Bautista).

Comme d’habitude, les studios Marvel ont décidé d’allier humour et action dans ce film de science-fiction particulièrement réussi. Le film ne se prend pas la tête mais réalise tout ce qui nous est promis par la bande-annonce. On assiste à un blockbuster fin qui nous fait passer un très bon moment. Le film s’amuse d’ailleurs avec les clichés des blockbusters hollywoodiens en les reprenant avant de les casser à chaque fois avec une touche d’humour salvatrice. L’humour est vraiment l’un des éléments essentiels de la réussite du film. Le raton-laveur déjanté Rocket nous offre des scènes pleines de fun et de légèreté.

ROAD-TRIP COSMIQUE

James Gunn nous offre ici un road-trip cosmique qui nous emmène dans une aventure rythmée. On navigue de planète en planète, et les paysages en 3D qui s’offrent à nos yeux sont vraiment réussis. L’intensité monte au fur et à mesure du film qui nous offre certaines scènes de batailles de vaisseaux de grande classe. Le dénouement est dantesque et conclut parfaitement un film qui ne nous laisse que peu de temps morts.

On peut regretter un scénario parfois peu développé, avec notamment un méchant assez débile qui n’a pour seule motivation que de tout détruire sur son passage. À l’image de beaucoup de méchants Marvel, on ne comprend pas vraiment les réelles motivations de ce méchant à la grosse voix.

Au casting, on retrouve un Chris Pratt en pleine forme qui dégage un véritable vent de fraîcheur et incarne parfaitement son personnage de Peter Quill. Zoe Saldana tient parfaitement le rôle de Gamora qui n’est pas sans rappeler son rôle dans « Avatar ». Dave Bautista est toujours aussi impressionnant non pas pour son jeu d’acteur mais plutôt pour ses muscles gonflés aux stéroïdes. Vin Diesel et Bradley Cooper offrent leurs voix mais aussi leur jeu d’acteur aux personnages de Rocket et de Groot. À noter également la présence de Glenn Close et de Benicio Del Toro.

La BO est l’un des éléments permettant au film de parvenir à un tel niveau, et visiblement le public y a été sensible puisqu’elle s’est vendue à plus de 160.000 exemplaires en deux semaines aux États-Unis et a occupé la première place du Billboard 200. Il faut que l’identité musicale du film tourne entre les années 60 et 70 et on retrouve des grands classiques et des artistes incontournables de la musique anglo-saxonne : David Bowie, Marvin Gaye ou encore les Jackson 5, rien que ça !

La bande-annonce :

Edgar La Gâchette
[CRITIQUE CINÉ #121] LES GARDIENS DE LA GALAXIE
"Les gardiens de la Galaxie" est une vraie réussite. Les personnages sont attachants et nous impliquent totalement dans l'histoire qui se déroule sous nos yeux. La bande-son est magistrale et imprègne le film d'une identité qui manque parfois souvent aux autres films Marvel. Un film que je ne peux que vous conseiller ! Un blockbuster, oui ! Mais surtout un blockbuster réussi !
Image9
Scénario7
Acteurs7
Bande-son9
Émotions (science-fiction)8
Les plus
  • La bande-son explosive
  • La touche Marvel
8Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.