UN HYMNE À LA LIBERTÉ !

mustang-affiche-2015-film-turc-turquie

© Ad Vitam

Mustang, c’est l’histoire de cinq soeurs indociles qui grandissent dans une zone reculée de Turquie auprès de leur grand-mère et de leur oncle. Le film présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du dernier Festival de Cannes est un véritable souffle d’air frais et surtout un magnifique mais ô combien triste hymne à la liberté !

Le synopsis

C’est le début de l’été.
Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.
La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger.
Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.

UN TOURBILLON D’ÉMOTIONS

Mustang est un film qui porte bien son nom : aussi fougueux que la voiture du même nom, il vous emporte dans un tourbillon d’émotions. L’histoire est donc celle de cinq soeurs âgées de 12 à 16 ans qui vont affronter la dure réalité des traditions ancestrales turques. D’un banal jeu avec des garçons de leur âge vont découler des rumeurs, puis des punitions et un affrontement entre les adolescentes et leur grand-mère et leur oncle. Comme les cinq doigts de la main, les jeunes filles sont solidaires et se soutiennent les unes les autres. Orphelines depuis longtemps déjà, elles ont été élevées seules par leur grand-mère. Dépassée, celle-ci fait appel à leur oncle pour l’aider à les éduquer, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il va imposer son autorité dans tous les sens du terme…

mustang-de-deniz-gamze-erguven-critique-film-cannes-2015

© Ad Vitam

Les coups vont pleuvoir, la maison familiale va se transformer en prison et les mariages forcés vont mettre à mal le désir de liberté des jeunes filles. Le film nous entraîne dans son histoire avec grand talent et attire notre attention dès sa première scène. La manière dont les adolescentes sont filmées nous dévoile dès le début leur caractère à travers leurs sourires défiant l’autorité de cette société patriarcale. On sent des jeunes filles au fort caractère et qui ont bien l’intention de ne pas se laisser faire dans une Turquie toujours dominée par des traditions ancestrales. Comme un défi, leur féminité s’affiche fièrement et est prête à balayer tous les diktats de la société turque.

photo-mustang-film-2015-turquie-critique

© Ad Vitam

À mille kilomètres d’Istanbul, le mariage forcé est une routine bien difficile à avaler pour les jeunes filles. Leur virginité est une valeur sacrée qu’il faut absolument préserver jusqu’au mariage. Pourtant, leur oncle n’hésite pas à les abuser sexuellement tout en faisant de leur virginité une valeur absolue. Le rituel des fiançailles est sombre et macabre au possible et ressemble plus à une séance d’exécution en place publique. Comme asphyxiées par la pression, les filles se perdent et rêvent de quitter cet enfer familial. Le film parvient à nous offrir une histoire cruelle mais assez réaliste qui ne pourra pas laisser indifférent.

061713.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Ad Vitam

DES RÉVÉLATIONS EN SÉRIE

Le film nous révèle donc une cinéaste hyper prometteuse en la personne de Deniz Gamze Ergüven. Cette femme de 37 ans qui a vécu entre la France et la Turquie nous présente un tableau résolument féministe plein de fraîcheur et d’humanité. Son film transpire l’émotion et nous offre une énergie forcément prenante. Elle parvient surtout à nous faire découvrir des jeunes filles qui malgré leur situation sont tout sauf des victimes. Pour un premier film, le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeune femme impose son style et parvient à nous embarquer dans son histoire. Le plus grand atout du film est qu’il nous fait découvrir la Turquie sous un jour qu’on lui connaît peu. Une évasion à travers cette dure réalité, mais une évasion surtout au travers des yeux rêveurs des jeunes adolescentes.

mariages-forcés-mustang-turquie-film-2015

© Ad Vitam

La vraie réussite du film tient bien sûr également en son superbe casting porté par les cinq adolescentes pleines de fraîcheur et de talent. Elles débordent toutes d’énergie et font tout pour contourner les interdits, ce qui les rend particulièrement attachantes. Mention spéciale pour la plus jeune, Günes Nezihe Sensoy : elle nous démontre toute l’étendue de son jeune talent avec une prestation des plus abouties. Elit Iscan, Doga Zeynep Doguslu, Tugba Sunguroglu et Ilayda Akdogan sont toutes aussi très convaincantes.

1292951_backdrop_scale_1280xauto

© Ad Vitam

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

COUP DE COEUR : MUSTANG : LA CRITIQUE
Voilà donc un premier film réjouissant et plein de fraîcheur porté par un jeune casting très convaincant. Une histoire poignante et pleine de réalisme qui nous permet de découvrir la Turquie sous un visage qu'on lui connaît peu. Bravo !
Image8
Scénario9
Acteurs8
Bande-son8
Émotions10
Rythme8
Les plus
  • Un premier film réussi
  • Un casting prometteur
  • Une histoire poignante
8.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.