ESPION SOUS ACIDE

american-ultra-affiche-2015-kristen-stewart

© Metropolitan FilmExport

American Ultra est un mix entre film d’action et comédie qui a une personnalité forte qui s’impose très rapidement à la rétine du spectateur. Jesse Eisenberg et Kristen Stewart sont réunis dans des rôles totalement à contre-emploi.

Le synopsis

Une comédie d’action à propos de Mike Howell dont la vie paisible et sans ambition avec sa petite amie Phoebe se retrouve soudainement chamboulée. À sa grande surprise, Il est en fait un agent dormant surentrainé dont la mémoire a été effacée. En un clin d’œil, son passé refait surface et Mike se retrouve au milieu d’une opération gouvernementale visant à l’éliminer. Il va alors devoir faire appel à ses capacités insoupçonnées d’agent secret pour survivre.

AMBIANCE NOCTURNE

Le film se déroule dans une ambiance nocturne inquiétante au sein d’une ville paumée en plein milieu de l’Amérique. Le nouveau film de Nima Nourizadeh (réalisateur de Projet X) met en images un scénario totalement abracadabrantesque de Max Landis (Chronicle). Le moins que l’on puisse dire, c’est que le film parvient ainsi à se démarquer totalement des productions hyper calibrées de Hollywood et ne manque donc pas d’originalité. On découvre ici une Amérique profonde qui semble totalement coupée du reste du monde. Tout le scénario va donc se dérouler durant une nuit de folie qui va voir le destin de deux jeunes totalement basculer.

jesse-eisenberg-kristen-stewart-american-ultra-2015-critique

© Metropolitan FilmExport

Le pitch du film est très simple : la CIA décide d’éliminer Mike Howell, l’un de ses « agents dormants » qui ignore  d’ailleurs qu’il en est un et vit au ralenti en passant son temps à fumer joint sur joint. Il partage sa vie avec Phoebe dans un trou perdu des Etats-Unis. Le film nous propose ainsi un contraste saisissant entre l’énergie et la force de frappe de la CIA et le côté nonchalant du jeune homme aux facultés dissimulées. Le film nous ballote toujours entre con côté comique et ses nombreuses scènes d’action et parvient à se jouer des genres auxquels il s’attaque.

550453.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Metropolitan FilmExport

ENTRE HUMOUR ET ACTION

Si le début du film est plutôt réussi grâce à un humour décapant, ce même humour fait ensuite malheureusement trop souvent défaut. L’infernale course-poursuite qui prend ensuite place est ensuite un peu trop lourde à mon goût et enfonce le film dans un rythme assez surfait. Franchement, suite aux premières minutes du film plutôt réussies, j’aurais largement préféré que les courses-poursuites et scènes d’action passent en arrière-plan pour laisser place à cet humour décapant des premières minutes. Le second degré est vraiment ce qui sauve ce film du plantage.

549828.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Metropolitan FilmExport

Jesse Eisenberg enfile à merveille ce déguisement de défoncé aux facultés étonnantes. Le jeune homme confirme ici un peu plus son statut d’étoile montante du cinéma américain (hors blockbuster). On retrouve avec lui une Kristen Stewart avec laquelle il forme un tandem d’amoureux en détresse attachant. A noter la présence de l’excellente Connie Britton.

063591.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

AMERICAN ULTRA : LA CRITIQUE
Cette histoire du pot de terre qui fracasse le pot de fer aurait pu être réussie si le réalisateur avait insisté sur le côté comique plutôt que sur les scènes d'action. Un teen movie correct et plein de second degré qui nous plonge au coeur d'une Amérique profonde.
Image4
Scénario3
Acteurs8
Bande-son4
Rythme5
Les plus
  • Le tandem Eisenberg / Stewart
  • Un film original
Les moins
  • L'action omniprésente
4.8Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.