UNE RECONSTITUTION AUDACIEUSE ET FASCINANTE

146170.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Ray Mickshaw/FX

Après la très bonne American Crime dévoilée l’an dernier et qui nous offre une seconde saison passionnante, c’est au tour de FX de nous offrir son American Crime Story, cette fois-ci basée sur des faits réels puisqu’elle retrace la très fameuse OJ Simpson.

Le synopsis

American Crime Story est une série d’anthologie, qui se centre sur des affaires judiciaires différentes à chaque nouvelle saison. La première tourne autour du procès controversé et ultra-médiatisé de O.J Simpson, qui a fait la Une des médias au cours de l’année 1995. La star du football américain est accusée du meurtre de son ex-femme, Nicole Brown Simpson et de son compagnon, Ronald Goldman. Dans les coulisses de l’affaire, les deux camps essayent de tirer leur épingle du jeu. Entre l’excès de confiance des avocats et la relation tendue de la police avec la communauté afro-américaine, le doute sème le trouble chez les jurés. 

DIRECTEMENT CAPTIVANT

FX a donc lancé sa mini-série très attendue depuis plusieurs mois et celle-ci a réalisé des débuts très prometteurs en réalisant un record sur la chaîne pour une nouvelle série avec plus de 5 millions de fidèles pour le premier épisode. American Crime Story The People v OJ Simpson est donc basée sur le bestseller de Jeffrey Toobin « The Run Of His Life : The People V. O.J. Simpson » sorti en 1996 et qui retrace la célèbre affaire. L’affaire OJ Simpson, c’est l’enquête concernant un double meurtre : celui de son ex-épouse Nicole Brown Simpson et son ami Ron Goldman.

f59aab816acaf39866061d996b69995e0c8e11cb

© Ray Mickshaw/FX

La série est produite par Ryan Murphy, créateur d’American Horror Story ou de Glee qui a été déçu par sa dernière née Scream Queens, qui a été renouvelée pour une seconde saison dans la douleur. La série se présente donc sur le même modèle qu’American Horror Story, puisque chaque saison se concentrera sur une affaire différente. Ce premier épisode est très rythmé et retrace le début de cette affaire qui a passionné l’Amérique et le Monde entier. On connaît déjà la fin de la série mais l’intérêt de la série tient en ce qu’elle nous montre comment le jury en est arrivé à son verdict.

American-Crime-Story-Saison-1-Episode-1

© Ray Mickshaw/FX

UN CASTING CONVAINCANT

J’ai beaucoup aimé le regard que la série apporte sur cette affaire et la fidélité de sa reconstitution. Le système judiciaire américain y est décrit sans concession notamment concernant le privilège des célébrités. On suit l’affaire à la fois du point de vue d’OJ Simpson mais également de celui du Procureur déterminé à le mettre derrière les barreaux.  Les personnages semblent être décrits avec une certaine fidélité. Ils sont d’ailleurs tous intéressants et le casting impressionnant aide forcément à rendre l’immersion encore plus totale.

Au-delà du procès, on sent déjà surgir le clivage racial qui a marqué l’affaire de son empreinte. L’épisode s’ouvre ainsi sur les émeutes de Los Angeles au début des années 90. Le rôle de Johnnie Cochran est pour le moment peu développé mais devrait être beaucoup plus déterminant par la suite à ce sujet.

American-Crime-Story-Trailer

© Ray Mickshaw/FX

Cuba Gooding Jr nous offre une performance de grande classe et de grand talent. Très précis dans son interprétation, il incarne OJ Simpson à la perfection. Son jeu permet de faire ressentir la complexité de son personnage dont on comprend très vite qu’il cache des choses. La série est l’occasion de retrouver beaucoup de visages connus et notamment celui de David Schwimmer qui interprète avec beaucoup de justesse Robert Kardashian, l’avocat et surtout l’ami d’OJ Simpson. John Travolta est quant à lui un peu inexpressif et pas totalement convaincant. Côté féminin, Sarah Paulson incarne Marcia Clarke, une procureure investie qui met tout en son pouvoir pour faire condamner Simpson. Son interprétation est bluffante d’autant plus qu’elle tournait en parallèle American Horror Story Hotel.

Le trailer

Edgar La Gâchette

AMERICAN CRIME STORY : LA CRITIQUE DU PILOTE
Un premier épisode très réussi donc pour cette série qui s'annonce passionnante ! Les personnages sont très bien travaillés et les acteurs impliqués et convaincants. On a hâte de voir la suite !
Image / Mise en scène8
Scénario9
Acteurs / Personnages 9
Bande-son7
Rythme8
Émotion / Empathie 9
Les plus
  • Un Cuba Gooding Jr de grande classe !
  • Une histoire captivante
8.3Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.