POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE

alliés-affiche-film-2016-brad-pitt-marion-cotillard

© 2016 Paramount Pictures

Le nouveau film d’espionnage de Robert Zemeckis réunit Brad Pitt et Marion Cotillard. Une affiche prometteuse pour un film à la hauteur des attentes ?

Le synopsis

Casablanca 1942.  Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.

LA ROMANCE PLUS FORTE QUE L’ESPIONNAGE

Robert Zemeckis est un habitué des films événements (il est le réalisateur de Retour vers le futur ou encore Forrest Gump). Il revient cette année avec un film sur fond de Seconde Guerre Mondiale dans lequel deux espions vont s’allier pour une mission dans laquelle ils devront assassiner un ambassadeur nazi. Une sorte de mélange entre Inglorious Basterds et Mr & Mrs Smith pour un Brad Pitt qui prend goût aux films de guerre (après Fury sorti il y a deux ans). Ici, il incarne un canadien qui va faire la rencontre d’une espionne française avec laquelle il devra collaborer. Au delà du simple film d’espionnage, le mélodrame est ici fortement présent puisque les deux espions vont bien entendu tomber amoureux l’un de l’autre …

critique-alliés-2016-film-guerre-marion-cotillard-brad-pitt

© 2016 Paramount Pictures

Le film s’ouvre à Casablanca, ville dans laquelle a lieu leur mission. qu’ils vont accomplir avec brio. Ils vont très vite se rapprocher et décider de se marier et d’emménager ensemble à Londres. Va alors se développer une histoire d’amour qui va très vite être mise à mal par l’obstacle de cette guerre. Le film n’omet malheureusement pas de faire preuve de certaines lourdeurs dans le développement de cette romance. Il est bien dommage que le côté espionnage passe au second plan car le film aurait vraiment gagné à s’y attacher davantage. Cette mièvrerie amoureuse gâche quelque peu le twist scénaristique qui aurait pu faire plus grand effet.

BRAD PITT LE QUÉBÉCOIS

La reconstitution historique est parfaite et les décors et costumes sont d’une précision épatante. Certaines scènes sont bluffantes comme cette scène d’amour dans une voiture en plein milieu d’une tempête de sable, ou encore celle du bombardier allemand qui s’écrase dans le jardin des voisins … Le visuel et la bande-son sont donc globalement une réussite permettant d’atténuer quelque peu certaines lourdeurs du scénario.

Brad Pitt plays Max Vatan and Marion Cotillard plays Marianne Beausejour in Allied from Paramount Pictures.

© 2016 Paramount Pictures

Marion Cotillard nous offre une performance meilleure que d’accoutumée. Un jeu plein de nuances sensé nous mettre le doute sur son honnêteté ainsi que sur sa réelle identité. Elle n’est pas aidée par les dialogues qui transforment parfois son personnage en sorte de robot répétitif n’arrêtant pas de dire « Je t’aime, mon Québécois ». Brad Pitt est quant à lui toujours aussi convaincant, mais son français est totalement incompréhensible et souvent assez comique à entendre …

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

ALLIÉS : LA CRITIQUE
Au final, on passe du bon temps devant ce film qui loin d'être exceptionnel fait le travail. On pourra pourtant regretter la mise au second plan du côté espionnage.
Image / Mise en scène8
Acteurs / Personnages6
Scénario5
Rythme7
Bande-son6
Émotion / Empathie6
Les plus
  • L'accent "québécois" de Brad Pitt
  • Un film rythmé
Les moins
  • La mise en retrait de l'espionnage
6.3Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.