adaline-affiche-film-blake-lively-2015

© Universum Film

TF1 Vidéo a lancé sa nouvelle offre de vidéos en E-Cinéma. Après Son Of A Gun, c’est donc au tour d’Adaline de ne pas connaître d’exploitation au cinéma, mais par le biais de ce service de vidéo à la demande.

Le synopsis

Après un accident qui aurait dû lui être fatal, la belle Adaline cesse de vieillir. Aujourd’hui, bien qu’ayant vécu près de huit décennies, elle est toujours âgée de 29 ans. Après avoir mené une existence solitaire afin de ne jamais révéler son secret, une rencontre fortuite avec le philanthrope et charismatique Ellis Jones, va raviver sa passion de la vie et de l’amour.

UN DRAME ROMANTICO-FANTASTIQUE

Le quatrième long-métrage de Lee Toland Krieger est un drame romantique qui joue avec le temps. Il nous raconte l’histoire d’Adaline Bowman, une jeune femme très belle qui a le don de traverser les décennies sans vieillir. Le rêve de beaucoup de femmes, me direz-vous, et pourtant ! La jeune femme le vit plutôt comme une malédiction qui l’empêche de vivre réellement sa vie et la force à toujours changer d’identité. Cette curiosité, elle la doit à un étonnant concours de circonstances qui eut lieu lors d’un accident de voiture alors qu’elle était âgée de 29 ans. Née au début du vingtième siècle, elle cotoie des jeunes gens nés 80 ans après elle et se fond dans la masse très simplement. Pour survivre sans être chassée comme un objet de curiosité, elle déménage tous les dix ans pour revenir ensuite dans sa ville de San Francisco. De même, elle prend la décision de ne plus tomber amoureuse.

harrison-ford-adaline-2015-film

© Universum Film

L’histoire est donc plutôt sympathique et surtout très joliment contée. Une romance enchanté qui plaira sûrement massivement au public féminin. On peut néanmoins regretter d’énormes facilités de scénario qui gâchent le plaisir et surtout un cruel manque d’originalité. Le film fait le boulot et parvient à nous offrir quelques instants de rêve éveillé sans parvenir à nous transmettre un réel message qui aurait pu viser plus haut. On assiste à une simple ode à l’amour à laquelle on a parfois du mal à croire.

blake-lively-2015-film-adaline-age

© Universum Film

UN DÉNOUEMENT INVRAISEMBLABLE

Le côté comédie romantique est plutôt réussi, mais c’est surtout la troisième partie du film dans laquelle Adaline rencontre les parents de son amant que je trouve intéressante. Elle va découvrir qu’elle a un lien avec eux issu d’une de ses vies antérieures. Un vent dramatique écarte alors le romantique et apporte au film un second souffle. Je regrette par contre la fin du film trop prévisible et trop américaine. Un dénouement invraisemblable et trop beau pour être vrai qui fait définitivement basculer le film dans un conte irréel. On a réellement l’impression que les scénaristes ont cherché le moyen le plus facile d’obtenir une belle fin dans cette histoire. La photographie et la bande-son sont aussi plutôt réussis sans être pour autant transcendants. Certaines longueurs se font sentir malgré le très beau titre « Life Is Beautiful » composé spécialement pour le film et signé Lana Del Rey.

michel-huisman-blake-lively-adaline-age-2015-film

© Universum Film

Blake Lively est bien entendu magnifique à souhaits et nous offre une jolie gamme d’émotions. Parfois un peu fade, elle parvient néanmoins à nous embarquer dans l’histoire de son personnage avec une jolie facilité. Michiel Huisman quant à lui (qu’on connaît plus pour son rôle de Daario Naharis dans Game Of Thrones) joue quant à lui le petit copain parfait. Harrison Ford joue le père de ce dernier et nous livre une très jolie performance. L’alchimie entre les différents personnages est heureusement au rendez-vous.

blake-lively-adaline-2015

© Universum Film

La bande-annonce
  

Edgar La Gâchette

ADALINE : LA CRITIQUE
Si le film semble se rapprocher par moment de Benjamin Button, Lee Toland Krieger n'en atteint jamais le niveau. Quelques jolis passages pleins de tendresse permettent au réalisateur de faire le boulot sans pour autant nous transcender.
Image7
Scénario3
Acteurs6
Rythme3
Bande-son6
Les plus
  • Une histoire qui fait rêver
  • Un casting réussi
Les moins
  • Un manque d'ambition
  • Un dénouement invraisemblable
5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.