Casting de rêve pour film de rêve :

requiem-for-a-dream-affiche

© D.R.

Voici une nouvelle rubrique que j’inaugure aujourd’hui, cette rubrique pourra éventuellement vous permettre d’élaborer vos idées cadeaux en matière de films, en cette période de fêtes. Mais, vous pourrez également vous faire une sélection personnelle pour vos soirées plateaux-repas et DVD. Aujourd’hui, nous allons commencer avec un classique, un film choc sorti en 2001, qui restera certainement l’oeuvre majeure du très grand Darren Aronofsky, qui 2 ans après « Black  Swan » planche actuellement sur un nouveau film « Noé » qui devrait sortir en 2014. On sortira totalement KO de ce bijou noir cinématographique, attention chef d’oeuvre !

Le synopsis

Harry Goldfarb est un junkie. Il passe ses journées en compagnie de sa petite amie Marion et son copain Tyrone. Ensemble, ils s’inventent un paradis artificiel. En quête d’une vie meilleure, le trio est entraîné dans une spirale infernale qui les enfonce toujours un peu plus dans l’angoisse et le désespoir.
La mère d’Harry, Sara, souffre d’une autre forme d’addiction, la télévision. Juive, fantasque et veuve depuis des années, elle vit seule à Coney Island et nourrit dans le secret l’espoir de participer un jour à son émission préférée. Afin de satisfaire aux canons esthétiques de la télévision, elle s’astreint à un régime draconien. Un jour, elle le sait, elle passera de l’autre côté de l’écran.

UN FILM HYPNOTIQUE

« Requiem for a dream » est un film dont vous ne sortirez pas indemne, mieux vaut être prévenu. Ce film est d’une intensité incroyable et vous vampirisera toute votre énergie. L’idée de base est de suivre le parcours d’un jeune junkie, sa petite copine, et son meilleur ami, qui, ensemble, s’inventent une vie artificielle et plongent dans le monde de la drogue. La mère de ce jeune junkie, quant à elle, souffre de l’addiction à la télévision, elle passe en effet ses journées devant celle-ci à espérer être sélectionnée dans son jeu télévisé préféré. Pour satisfaire aux critères esthétiques télévisuels et ainsi améliorer ses chances de participer à cette émission, elle va faire un régime, jusqu’au jour où elle passera de l’autre côté de l’écran. On suivra donc une descente aux enfers de ses 4 protagonistes à travers la spirale infernale de l’addiction.
18936930.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© D.R.

Ce film date du début des années 2000, on ne peut donc pas s’attendre à une modernité totale visuellement parlant, mais celui-ci est parfaitement réalisé. Une mise en scène oppressante, qui vous mettra mal à l’aise, et c’est le but premier du film. Une réalisation coup de poing avec un montage rapide et des images chocs. Ce film qui parle de drogue, agit telle une drogue, et l’on ne pourra pas dé-scotcher nos yeux de l’écran, fascinés par le destin tragique et parallèle de la mère et de son fils.

UN CASTING ÉPOUSTOUFLANT

Niveau casting, le film frôle la perfection avec un Jared Leto qui y joue certainement le rôle de sa vie mais également une excellente Ellen Burstyn dans le rôle de la mère aussi addict que son fils, mais d’une autre manière. On retrouvera enfin les excellents Marlon Wayans, et Jennifer Connelly qui ne font aucunement tâche au milieu de cet excellent casting. Ces acteurs nous happent dans leur détresse, et la mère nous donnera même des frissons tant son rôle la plonge dans une tristesse totale, et l’on finira totalement secoués par ces personnages auxquels on s’est attachés, et pour lesquels on espère tout le film durant qu’ils se sortiront de ce cercle vicieux.
La bande-son culte est très réussie, et surtout hyper prenante et angoissante. Elle est l’une des raisons principales de la réussite artistique de ce film.
requiem-for-a-dream-critique

© D.R.

La bande-annonce

Edgar La Gâchette

[DVD] REQUIEM FOR A DREAM
Ce film est sans aucun doute l'un des plus marquants qu'il vous sera donné de voir, impossible d'en sortir tel quel, vous finirez complètement retournés et sonnés. J'ai mis plusieurs dizaines de minutes avant de se sortir totalement de ce film, alors même s'il est certain que ce c'est pas le film le plus joyeux qui soit, loin de là, il est incontournable. Ne le ratez surtout pas !
Image8
Scénario10
Acteurs10
Bande-son9
Rythme9
9.2Note Finale

Articles similaires

7 Réponses

  1. Farah

    J’aurai une petite remarque critique à faire : je trouve assez désagréable l’emploi du « Nous » et du « Edgar » dans vos textes. Cela sonne bizarrement. En particulier le « Edgar » parce que parler de soi à la troisième personne me parait un peu prétentieux… Ce qui ne veut pas pour autant dire que vous l’êtes !
    Bien sûr c’est une façon d’écrire qui vous est personnel et qui fait partie de votre style mais je tenais seulement à vous faire part de mon impression si vous êtes justement encore à la recherche de votre style.

    Répondre
    • Être un avatar

      En fait, perso, je pense l’inverse, ayant aussi un site internet, l’emploi de « nous » pour soi est une volonté d’humilité. Mais il est toujours difficile d’anticiper la perception de nos auditeurs. pour d’autres, l’emploi du « je » partout est signe de prétention…c’est un peu l’histoire du goût et des couleurs je crois en fait… 😉

      Répondre
  2. edgar Lagachette

    Merci pour la remarque, évidemment le blog a tout juste un mois, donc je suis encore en rôdage, et prends vos remarques comme une possibilité de m’améliorer. Et merci pour vos commentaires, car malheureusement les gens passent sur mon blog, mais ne commentent pas -_-

    Répondre
  3. Farah

    Oui j’ai remarqué qu’il y avait très peu de commentaires. C’est dommage. J’aime bien lire les remarques et critiques à la fin de l’article pour aller plus loin dans la réflexion. C’est justement ce dialogue entre le blogueur et ses lecteurs qui rend le format blog intéressant !
    Mais vous n’en êtes qu’à vos débuts alors accrochez-vous et bonne continuation !

    Répondre
  4. Être un avatar

    Ne change rien ! Tout est parfait ! lol Les commentaires vont arriver naturellement je pense…
    …peut-être juste signaler de manière plus visible « Merci pour vos commentaires » et voilà…
    🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.